Fanfiction Warcraft III

Retour à la liste des Fanfiction

Warcraft III : Dossier exclusif sur les Humains

Par GouLouFouFou
Les autres histoires de l'auteur

Warcraft III : Dossier exclusif sur les Humains

Eh oui, spécialement pour vous, Nikrolas Mulot et sa chère équipe logistique ont pu découvrir la vie « humaine » warcraftienne. Ce document, préparé à l'origine pour TF1 n'a jamais vu le jour car Nikrolas Mulot a été retrouvé mort dans sa baignoire, avec des poignards dans le dos et les deux mains tranchées. La police a conclu à un suicide et aucune enquête n'a pu valider cette conclusion.

Nous avons pu mettre la main sur ce reportage de choc...

Attention ! Tout ce que vous pourrez lire est susceptible de mettre votre vie ou celle de vos proches en danger : en effet, ce document, classé « Secret Défense » au même titre que l'origine du cancer de la prostate de Jean-Luc Baillard, célèbre orticulteur-meunier de la Charente-Poitou durant la Seconde Guerre Mondiale qui à la libération de 1944 s'est reconverti en vendeur-épicier-cordonnier-poseur de papier peint dans son modeste village. En effet, ce document contient des trucs, des machins, des choses et même des bidules sur la vie cachée de la peuplade « Humain » de Warcraft III. Ainsi, avant de lire la suite, vous déclarez sur l'honneur être conscient des risques que vous encourez. Les auteurs de ce document ne pourront en aucun cas être poursuivi en justice si le contrevenant se fait agresser par un archimage qui s'est téléporté chez lui, avec un monstrueux ogre qui faisait office de bourreau, qui lui a arraché les prémolaires à coup de gourdin en pleine gueule.

Ils étaient 12... Pourtant il n'y en a qu'un qui est revenu indemne : Nikrolas Mulot. Soulignons qu'il se suicidera dans sa baignoire deux jours après son retour en France.


Journal personnel de Nikrolas

Jour J : Arrivée sur le lieu de rendez-vous ; après 12 heures d'aéro-Jet, nous avons rejoint la zone secrète de téléportation. La téléportation fut un désastre pour un journaliste. En effet lors de l'arrivée sur la plate-forme nous avons retrouvé sa jambe droite à la place de son bras gauche. Ses yeux sortaient par les oreilles et mieux vaut ne pas savoir où étaient les testicules... En tout cas, il était désagréable à voir. Nous avons décidé de le tuer, malgré ses dires. Nous sommes 11.

Jour J+2 : Ca fait maintenant deux jours que nous attendons comme des c..s sur cette p... de plate-forme. Où est notre cérémonie d'accueil ? Mais que se passe-t-il ici ?

Jour J+2,5 : Ah ! On entend du bruit ! Enfin... Heureusement qu'ils sont là pour nous, car nos vivres étaient pratiquement à plat. Un adjoint à la prise de son décide d'aller voir. Depuis notre endroit, nous voyons toute la scène : notre collègue marche en criant « Ohéééé ». Un grunt arrive en courant, le pantalon de l'adjoint devient tout mouillé... Il ne bouge plus. Le grunt le voit, continue son chemin en courant à pleines jambes. Notre adjoint se remet de ses émotions : « Ouf ! ». le grunt a entendu, il se retourne, soulève sa hache et dans un fracassant grognement hideux, se rue sur sa cible. Un seul coup a suffit à lui fracasser le crâne. Nous sommes 10. Le grunt est surpris, il n'a jamais vu un humain aussi facile à tuer, et surtout aussi faible. Il continue tranquillement son chemin.

Jour J+3 : Personne n'ose s'approcher du cadavre de notre collègue, encore à portée de vue... Et pourtant, on a vraiment faim. Je me ferai bien un steak, quand même... Mais où trouver la viande ? Mais j'y pense ! Je ne suis pas Nikrolas Mulot pour rien ! Allons découper un morceau de notre cher ami. On ne pourra pas dire qu'il nous a mal servi. Je prends un couteau qui traînait dans mon sac, et je me descends la pente contournant le rocher pour rejoindre le cadavre, attendant sagement d'être la proie d'un quelconque monstrueux animal. « Bon, allez, plongeons les mains dans le cambouis... »

Jour J+4 : Nous avons dévoré à pleine dents le corps de notre adjoint à la prise de son. Il était pas très bon, soulignons que le cerveau avait un drôle de goût de métal rouillé (sans doute la hache du grunt).

Jour J+5 : Bon l'attente commence à devenir pénible, nous décidons de partir.

Jour J+6 : Personne ne s'est vraiment décidé. On ne part pas finalement. Un membre de notre équipe est devenu fou et a couru comme un cinglé vers la fontaine de restauration. Nous sommes 9. Il s'est fait engloutir par un dragon bleu.

Jour J+7 : Le second caméraman devient raide comme un bâton. Impossible de lui parler, il ne sent rien, il ne voit rien. Autour de lui émane une sorte d'halo lumineux bleu. C'est époustouflant, c'est à la fois très beau et inquiétant.

Quelques heures plus tard, un archimage apparaît ainsi que quelques chevaliers et quatre griffons. Notre caméraman meurt -nous sommes 8-, mais il aura au moins servi de portail magique. Ouf ! quelle joie de voir enfin des humains, pour nous accueillir. Un journaliste est à son comble d'extase, il se précipite vers l'archimage pour lui serrer la main et échanger avec lui. L'archimage se sent menacé : notre journaliste reçoit une boule de feu en plein ventre ainsi qu'un marteau soigneusement envoyé par un griffon. Nous sommes 7. Au sol gît son cadavre encore fumant, les viscères à l'air noircies par la brûlure de la boule de feu, avec son crâne fendu laissant s'écouler un filet de sang qui plonge le corps sans vie dans une flaque de liquide rougeâtre à très mauvaise odeur.

Jour J+8 : Nous avons enfin sympathisé avec l'archimage, qui s'est excusé car il ne connaissait pas nos manières. Tout est rentré dans l'ordre. Notre équipe se repose dans un joli petit village.

Jour J+9 : Méchoui géant organisé en notre honneur ! Quelle satisfaction... Cela dit, notre scientifique en horticulture a disparu. Nous sommes 6. Une jolie sorcière nous dira le soir que nous avons tous mangé notre scientifique. En effet, celui-ci avait tenté de faire du charme à cette sorcière qui l'a mal pris. Elle l'a aussitôt transformé en mouton que nous avons dévoré à pleines dents ce midi. Au fond, il n'était pas si mauvais notre ami ! J'abandonne aussi toute tentative de séduction... On ne sait jamais, et je n'ai pas envie d'être transformé en mouton.

Jour J+10 : Aujourd'hui, on se prépare pour demain : on va assister à une bataille féroce contre des elfes de la nuit ! L'archimage prépare son plan, il décide d'attaquer en plein jour.

Jour J+11 : Les préparatifs sont terminés, nous allons avoir un superbe reportage, mais à quel prix ! Nos amis ne seront pas morts en vain... Nous ne rentrerons pas les mains vides, je vous le garantis ! Nous arrivons sur les lieux de la bataille : l'archimage nous hurle les derniers ordres : « Faites attention à vous et à votre matériel, ça risque d'être sanglant ». Le plus jeune de notre groupe, envoyé ici en tant qu'emploi jeune lui répond « ne t'en fais pas pépé, on s'est à quoi s'en fier depuis le temps qu'on est ici ». Nous sommes 5, ce jeune ahuri venait de tomber, avant même le début du combat. En effet, il mourut suite à une flèche porteuse d'un message qu'il a reçu en pleine poitrine. Je me suis alors permis de prendre le message et de le lire à voix haute : « Golfum, Naturen humaneas necrosis sé soarr aon vaa baofé humaneas ô èrbe ». Après la lecture, l'archimage se précipite vers moi pour m'arracher le message des mains : « c'est une langue elfique... que je n'arrive pas à déchiffrer... ». Ils ont beau manier la magie et faire les marioles, ils sont tout de même incapables de déchiffrer un simple message écrit dans un français lamentable... Bien entendu, j'évite de transmettre à l'oral mes pensées profondes qui pourraient me causer des ennuis.

La bataille commence au loin : nous voyons des fantassins, bouclier déployé, faire face à des archères qui tirent sans relâche sur leurs boucliers... Les fantassins continuent leur progression dans le flanc ennemi. Tout à coup, une horde de chasseresses surgit de nulle part pour achever les fantassins engouffrés dans les lignes ennemies. L'archimage décide alors de mettre au premier plan ses chevaliers et derrière des prêtres et des sorcières. Un de nos équipiers est mort de peur : son pantalon est tout mouillé, il décide alors de finir le travail commencé non volontairement sur un arbre.

On le voit partir au loin vers un arbre, il commence à vidanger sa vessie, lorsque l'arbre prend vie. Nous sommes 4, l'arbre vient de lui foutre une raclée monumentale qui l'a envoyé se perdre dans le ciel. Quelle force ces arbres tout de même.

La bataille suit son cours, et est en faveur de nos chers humains. Bien entendu, nous continuons à filmer ce combat aussi beau qu'inédit. Il ne reste plus beaucoup d'unités elfes... Sauf une héroïne, une prêtresse de la Lune, « redoutable » d'après les dires de l'archimage. En effet, elle a l'air de posséder une sacrée force de frappe : elle lève son arc en l'air et prononce de mystérieuses paroles qui font tomber des étoiles sur... sur... NOUS !!!!!! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! FUYONS !

Je suis tout seul : ils ont tous été achevés, ainsi que le matériel, par la pluie d'étoiles... Si quelqu'un pouvait m'aider... Je donnerais tout pour rentrer chez moi !

Après avoir abordé un zeppelin, je me retrouve au village, en train d'attendre l'archimage qui pourra me ramener chez moi.

Quelques heures plus tard, l'archimage est à nouveau présent, il me propose de me téléporter chez moi. Mais je serai soumis à jamais à une « malédiction » je ne devrai jamais dire « ornithorynque unijambiste » sinon je risquerai d'y laisser ma peau, d'après l'archimage...

Aaah ! Quelle joie et quel bonheur, me voilà enfin chez moi. La première chose que je vais faire c'est prendre un bon bain... et au diable toutes ces conneries ! Au diable mon boulot.

Dans mon bain, je ne pensais plus qu'à une chose : qu'est-ce que je risque si jamais je prononce « ornithorynque unijambiste » ? ça ne pourra pas être pire que tout ce que j'ai vécu, allez, soyons fou : « ORNITHORYNQUE UNIJAMBISTE ». Argh...

Fin du Journal Personnel de Nikrolas Mulot.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Bundle Warcraft I et Warcraft II
Un bundle comprenant les deux premiers RTS Warcraft !
World of Warcraft: Légendes
Un recueil de plusieurs histoires dédiées à des personnages emblématiques d'Azeroth: Zul'jin, Baine...
World of Warcraft: L'heure des ténèbres
La cité de Hurlevent est tombée aux mains des Orcs. Le roman parle de la création de l'Alliance et des événements de Warcraft II.
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Warcraft III : 8.128.738 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.