Fanfiction Warcraft III

Retour à la liste des Fanfiction

Il faut s'unir ou mourir

Par Meaglin

Chapitre 1 : Enfin de l'action

Le soleil se levait sur la ville fortifiée de Fur-Situr, puissante cité humaine crée il y a de cela une bonne centaine d'années par des colons humains.

Elle était dirigée d'une poigne de fer par Lord Galvin, qui, aidé par les troupes de la Ligue des Six Cités, réunissant les soldats des plus puissantes villes du pays, avait réussi à maintenir un calme relatif face à la prolifération de cette engeance maléfique qu'étaient les orcs.

Avant, elle fut le lieu de rencontre de nombreuses races, et une grande tolérance existait chez ses habitants. Mais depuis le retour des troubles, la suspicion régnait en maître, séparant par un mur méfiance des races autrefois amies. Au pied de celle-ci coulait le fleuve Sirion, au courant puissant, aux nombreux poissons et dont la source venait des lointains glaciers nordiques.

L'hiver qui s'annonçait approchait à grands pas, apportant avec lui les intempéries et le froid. Ethelion Eclatdefeu vivait dans cette ville dure et froide, perchée au sommet d'une montagne, depuis de nombreuses années. Il s'était établi après la grande guerre et effectuait diverses missions d'espionnage ou de reconnaissance pour le compte des seigneurs des environs. Ses origines elfiques lui avait valu une longue vie et malgré la défiance des gens à l'égard de tout ce qui concernait les elfes, il était reconnu et loué et on voyait en lui un héros du combat contre les orcs.

De grande taille pour un elfe, la démarche ferme et gracieuse, le pas léger, d'une stature assez frêle quoique doté d'une d'une force peu commune, il dégageait une aura apaisante et douce, inspirant confiance et sympathie. Ses cheveux plutôt bruns tombaient sur ses épaules en une masse lisse et ondulée. Il avait le regard limpide et franc, des yeux bleus tirant sur le vert et des oreilles pointues qui trahissaient ses origines.

Il avait ses quartiers à l'Auberge du Torrent Argenté, un lieu amicale et sympathique où se réunissait d'ordinaire tous les gens d'armes de la cité. Mais l'ambiance était toute autre à présent. Les personnes attablées dévisageaient leurs voisins, beaucoup d'individus louches hantaient l'endroit. Tout le monde était aigris, prompts à la colère. Ethelion pensait de plus en plus sérieusement à quitter la région, mais il ne pouvait s'y résoudre. Nostalgique, il repensait à la cité telle qu'elle était autrefois, chaleureuse et gaie."C'est le résultat de tout ces pillages pensait-il et ce climat permanent d'insécurité n'est qu'une des conséquences, et pas la pire je le crains pensait-il en frissonnant. Il faut faire quelques chose. Mais quoi ? "Dépité, il chassait alors ces sombres pensées de son esprit. En effet, que pouvait un elfe isolé lorsque tous les seigneurs de la région avaient abandonné ?

L'aube se leva, Ethelion sortit de l'auberge et se dirigea vers le Palais de son actuel employeur et ami Lord Galvin, un grand seigneur parmi les hommes et dont les actions pendant la grande guerre lui avait valu une grande renommée pour son courage et sa vaillance. La ville commençait cependant à "bouger" sous la lumière indécise de l'aube et Ethelion se dépêcha de rejoindre le Palais pour pouvoir éviter le portier qui avait la sale manie de lui demander s'il était la pour provoquer des problèmes. Il salua quelques gardes, entra dans l'imposante bâtisse et se dirigea vers le premier étage du pas alerte et vif propre sa race, en sifflotant une chansonnette elfique. Arrivé en haut de l'escalier, il pénétra sans prévenir dans la chambre de Lord Galvin qui baignait dans l'obscurité... et ouvrit les rideaux qui cachait l'éclat du soleil naissant. Lord Galvin eut un bâillement à se décrocher la mâchoire :

- Elfe de malheur ! Ne t'arrive-t-il donc jamais de dormir ? Le soleil vient à peine de se lever et te voila déjà à venir me réveiller ! J'ai beaucoup de responsabilités, contrairement à toi...

- Voyons mon cher Galvin, que de cris et de hurlements pour si peu de choses répondit-il de sa voix mélodieuse vous dormirez un peu plus tôt ce soir voila tout. Allons ne me faites pas cette tête d'enterrement. Puisque je suis là, autant en profiter non ? A moins que vous ne préfériez que je retourne chez moi ...

- Non non, Ethelion restez je vous en prie ! Je suis désolé si je me suis emporté... Mettez cela sur le compte de la mauvaise humeur matinale...

- Bien sur mon cher, vous êtes tout excusé. Mais trêve de bavardage...Où en sommes nous ? Avez quelque chose à me proposer ? J'ai envie de voyager, de voir du pays... L'ambiance devient oppressante ces jours-ci...

- Et vous m'en voyez désole Ethelion. Mais qui puis-je ? Je fais mon possible pour contenir les orcs, mais le nombre de nos ennemis semble avoir augmenté...Les rumeurs vont bon train...On m'a parlé de morts-vivants et d'armées de monstres composés de chair humaine...De démons à la tête de hordes sataniques...Et de tant d'autres choses hélas, qui ne me donnent guère d'espoir quant à l'avenir ...Mais j'aurais besoin de vous, car en tant qu'elfe, vous pourriez intercédez auprès ceux de votre race, qui sont encore puissants dans le Nord. Un jour vous serez peut-être celui qui sauvera notre peuple de la ruine. Mais tous cela est encore bien loin et le temps n'est pas encore venu pour de telles choses... Revenons-en à votre mission. Que pourrais-je vous confier ? Laissez-moi réfléchir... Je n'ai pas grand chose sous la main pour le moment, mais on vient de me signaler qu'une troupe de maraudeurs orcs errent et pillent à la frontière du pays. Il se dirigea vers son bureau, tira complètement un tiroir qu'il posa par terre. Derrière se trouvait une petite cache d'où il extirpa une carte de toute les contrées avoisinantes, couvertes d'annotations. C'est ici dit-il en désignant montrant un point de la carte à 5 jours de marche. Peut-être devriez vous leurs rendre une petite visite. D'après mes éclaireurs ils devraient être à peu près une vingtaine ...

Face à sa mine déconfite il ajouta avec un sourire :

- Naturellement je vous vous fournirez 2 ou 3 camarades pour vous aidez. Soyez prêt a partir des demain matin...

- Enfin un peu d'action...Et bien je vous remercie Lord Galvin...Je vais de ce pas faire mes préparatifs...Portez vous bien.

Les deux amis eurent une longue poignée de main et se donnèrent l'accolade. Puis Lord Galvin partit vaquer à ses occupations tandis que Ethelion retournait a l'auberge.

Il passa sa journée entre le marché où il s'équipa convenablement et passa le reste de son temps à flâner à travers la ville espérant la revoir en un jour moins sombre, comme du temps heureux où il rentrait de la guerre contre les orcs, qu'il pensait être la dernière qu'il aurait à livrer.

Le lendemain matin, il se présenta chez Lord Galvin qui l'invita a s'asseoir dans son cabinet particulier. Il posa au sol son arc en bois d'if qu'il avait ramené de son pays natal et son épée et s'assit sur le fauteuil aussi légèrement qu'un oiseau. Impatient de s'en aller, il s'exclama :

- Me voila, Lord Galvin. Quand puis-je partir ? Et quels sont les hommes qui vont m'accompagner ?

- Hum... les "hommes" ne vont plus tarder à présent... Je vais vous les présenter Ethelion, ne soyez pas aussi empressé. D'ordinaire les elfes sont plus posés ... Tenez, je les entends qui arrivent...

En effet du couloir parvenait le bruit des voix qui se rapprochaient de plus en plus, jusqu'à ce que la porte s'ouvrit et laissa pénétrer deux nains barbus et trapus comme tous leurs congénères, et un humain qui les accompagnait. Ce dernier était vêtu d'une armure en cotte de mailles étincelantes et à ses flancs pendait une épée finement ciselée et couverte de runes. Doté d'une barbe naissante, il avait une longue moustache brune, les cheveux bruns, le regard pur et dégagé et la démarche assurée. Quant aux nains, armés de haches, ils portaient un imposant attirail guerrier.

- Quoi des nains ? Vous plaisantez Galvin je ne pourrais pas... commença Ethelion.

- Mon cher Ethelion n'est-ce pas vous qui déploriez le manque de tolérance dans la cité ? Alors, je vous en prie montrez l'exemple... Si vous n'êtes même pas capable de surmonter votre différent avec les nains je ne vois guère comment les gens pourraient en faire de mêmes avec les elfes ... D'ailleurs c'est cela ou rien du tout ...A vous de choisir... Prenant le silence de Ethelion pour un consentement il enchaîna Bon je vois que vous m'avez compris, alors laissez-les se présenter...

L'humain prit la parole en premier :

- Je suis Caledan, chevalier de l'Ordre de la main d'Argent, envoyé ici par mon ordre pour enquêter sur la réapparition des orcs dans la région...Lord Percy m'a proposé de me joindre à vous et...je ne vois pas meilleure occasion pour progresser dans mon enquête ajouta-t-il dans un sourire c'est pourquoi je mets mon épée a votre service.

Lorsqu'il se tut, les deux nains paraissaient gênés mais le plus âgé prit la parole :

- Nous sommes Umgrim et Durin, originaires de Khaz Modan déclara-t-il fièrement. Nous étions venus livrés des armes pour la cité lorsque les conseils de Lord Galvin nous ont persuadé de nous joindre à vous. Nos haches sont...à votre service dit-il après un silence. Quoique je commence à me demander s'il est bien sage de suivre un tel chef marmonna-t-il dans sa longue barbe grise...

- Vous n'en douterez plus très longtemps si vous continuez ainsi, je vous le garantis rétorqua Ethelion d'un air narquois.

- Arrêtez tous les deux ! Cela suffit à présent ! Caledan je compte sur vous pour maintenir la cohésion ! Vous voilà présenté maintenant. Soyez prompts et ne faites pas de quartier ! Puissent vos épées toujours pourfendre vos ennemis et vos flèches ne jamais manquer leurs cibles ! Je vous souhaite bonne chance, vous en aurez besoin...

Lorsque Ethelion sortit de la pièce, suivi de ses compagnons, il était d'une humeur massacrante. Il ne s'était jamais expliqué son ressentiment à l'égard des nains, même pendant la guerre où ils s'étaient battus côte à côte face à la sauvagerie de la Horde. Il allait être escorté par des petits êtres bougons, irascibles et colériques, pour une expédition qui allait être des plus pénible. Et le temps qui se gâtait n'arrangeait pas les choses. Sans un mot, ils se dirigèrent vers les portes de la ville et chemin faisant Ethelion réalisa que son attitude obstinée pourrait faire échouer leur mission."Après tout il ne tenait qu'à toi de refuser. C'est de ta faute...Mais tu as donné ta parole à présent et tu dois dépasser ces considérations mesquines" lui murmurait une petite voix dans sa tête. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, il engagea la conversation avec ses nouveaux amis, tandis que la ville petit à petit, disparaissait à l'horizon...
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
AMD Ryzen 5 3600
Tarif abordable, perfs excellentes pour les joueurs !
MSI RTX 2070S Gaming X Trio
Performante, silencieuse, elle a tout pour elle !
Bundle Warcraft I et Warcraft II
Un bundle comprenant les deux premiers RTS Warcraft !
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Warcraft III : 8.128.738 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.