Fanfiction Warcraft III

Retour à la liste des Fanfiction

Chronique d'une Ombre

Par DarkRoman

Chapitre 1 : Prologue

Chapitre 2 : La Mission du Roi

Chapitre 3 : La mort chemine vers le sud

Asgan observait l'avance des humains depuis deux heures, il pouvait lire la tension sur leurs visages, c'était la première fois depuis plusieurs décennies que les Elfes laissaient passer d'autres peuples. Les grands électeurs combattaient une forte invasion Orques et le roi soleil avait autorisé leur passage. La traversée devait duré quelques heures mais les oracles avaient vu la mort et la déchéance dans le passage du convoi armé. Les seigneurs Elfes avaient dépêchés plusieurs dizaines de rangers pour surveiller les hommes. Ceux-ci se doutaient qu'ils étaient observés mais ils savaient aussi que les Elfes étaient à l'abri et, armés d'arcs, capables de faire un véritable massacre.

- Ils y a une odeur de mort qui rôde sur eux.

- Asgan se tourna, à ses côtés, Dimôl, un Ranger de deux soixantaines d'années pointait son arc les yeux fermés.

- Que veux-tu dire?

- Tu le sait Asgan, toi aussi tu le sens.

- Je n'ai pas l'habitude de voir des humains, surtout ici.

- Certes mon ami, mais il y a les Abysses qui rodent dans leurs chariot.

- S'ils représentent une menace, que faisons-nous? Pourquoi ne pas tous les abattre?

- Nous ne sommes pas assez nombreux.

- Nous sommes des dizaines...

Dimôl avait ouvert les yeux et fixait une des caravanes. Asgan l'observa, elle était simple, d'une construction banale, humaine. Il parcourait le véhicule quand il aperçu des yeux, deux yeux rouges remplis de la mort. Il sortit une flèche de son carquois mais Dimôl arrêta sa main.

- La nuit tombe, il nous tuerait tous.

- Mais qui "il"?

- Il représente la mort, il est la pour un humain.

- La mort ?

- Crois-moi, évite son regard, tu n'y trouveras que la tristesse et la mort."

Dimôl se retourna et avança pour se rapprocher de l'avant de l'avant du convoi. Asgan regarda la créature qui se mouvait sous les toiles. Les humains ne voyaient apparemment rien. Il se demandait pourquoi Dimôl le craignait ainsi. Les humains commençaient à allumer des torches. Il avançait par moment pour rester à proximité de la créature.

La nuit était bien avancée quand la toile se souleva vivement, la créature bondit, deux hommes l'interpellèrent, il fit de vifs mouvements puis emmena les deux gardes dans le chariot. Il ressortit, vêtu d'une tunique impériale. Asgal croisa son regard, un regard froid, mort. L'être était grand et élégant pour un humain, il le fixait, sa vue devait être beaucoup plus développée que celle des autres guerriers. Il tourna la tête puis se mit à courir. Asgan, pourtant très habile avait du mal à la suivre et finit par le perdre. Il s'assit contre un tronc et repensa à ce regard. Soudain, un immense bruit retentit à l'avant du convoi. Il se précipita pour remplir son devoir. Il vit des gardes courir vers l'arrière garde, le visage déformé par la terreur. Il arriva enfin, une dizaine de chariots étaient renversés sur le bord du chemin, entourés par une trentaine de cadavres. Les arbres brûlaient, des guerriers elfes en tombaient, morts. Au milieu de cette horrible scène se dressait un monstre de cinq mètre, noir, ailé, tenant une longue lame rouge, poussant des hurlements de rage.

Face à lui se tenait l'étrange être, pâle, calme. Il descendit sur le sentier, il ne restait que très peu de guerriers, elfes ou humains, autours de l'affrontement. Le démon s'avança et porta des coups d'une fureur et d'une force incroyable, Asgan eut un mouvement de recul, comment cette chose avait t'elle pu entrer dans la forêt ? L'étrange humain leva son épée et dessina un mouvement de la main, tout en évitant avec une habileté angélique les coups de l'entité gigantesque. Celle ci commençait à ralentir, puis la lame de l'humain rayonna d'une flamme bleue. Il attaqua avec une incroyable précision, puis bondit. Toujours aussi calme, il décapita le démon comme s'il avait sectionné une simple branche, puis il atterrit aux pieds de Asgan. Il le regarda dans les yeux.

- Qui est tu?

- Un chasseur, et mon gibier est étendu devant toi jeune elfe.

Le puissant guerrier se tourna, Dimôl était là. Ils se regardèrent puis l'étrange étranger lâcha son épée, ôta sa côte et la jeta. Il était habillé d'une tunique ressemblant à celles des druides. Puis il recula, attrapa les rennes d'un cheval, et partit au galop. Asgan voulut le suivre mais Dimôl l'arrêta. Le jeune elfe contempla l'immense corps gisant au milieux des chariots éventrés.

- Je te raconterai Asgan, laisse le partir, nous lui devons probablement la vie, mais allons nous-en d'ici, laissons les récupérer leurs morts.

Les deux elfes s'enfoncèrent dans le bois, Asgal était tourmenté par de nombreuses questions auxquelles il aurait bientôt les réponses.
Les deux elfes approchaient de la capitale, Tun Thoris. La bataille avait eu lieu quelques jours plus tôt et Dimôl refusait toujours de révéler ce qu'il savait à Asgan. Des patrouilles de guerriers elfes parcouraient la forêt à des miles à la ronde de la cité du roi soleil. Aux portes de la ville, des soldats elfes leur barrèrent la route.

- Que voulez vous mes seigneurs ? les interpella l'un d'eux.

- Je suis Dimôl Rimken, et voici Asgan Redshin, nous venons voir le roi, nous étions chargés de la surveillance du convoi humain.

- Il sera difficile de voir le roi messeigneurs, répondit le garde.

- Et pourquoi ?

- Par les dieux, un drame atroce, hier, un groupe de guerriers a attaqué le palais, ils ont tué le conseiller du roi et les seigneurs chevaliers Troosth et Mouline. Nos troupes patrouillent la région mais nous n'avons pas réussi à retrouver les meurtriers.

- Dans le palais ? Mais c'est un bâtiment surprotégé ! s'étonna Asgan.

- Certes, c'est un funeste exploit et ...

- Soldats, venez ici nous avons besoin d'aide ! cria un elfe en armure à quelques pieds de là.

- Messeigneurs nous devons vous laisser, les dieux vous protègent.

- Vous aussi mes frères, répondirent les deux rangers.

Ils reprirent leur marche vers le palais, c'était l'effervescence, les maisons étaient fermées tout comme les commerces. Des groupes de soldats surveillaient chaque carrefour. Ils arrivèrent enfin au palais royal, il y avais plusieurs régiments entier prêts à se battre contre d'éventuels envahisseurs. L'immense bâtiment rayonnait d'une magnifique lumière, comme toute structure d'architecture elfe. Asgan sentait cette étrange impression qui l'avais alarmé quelques jours plus tôt.

- Dimôl, mon vieil ami !

C'était l'archidruide Rédomaque, Asgan l'avait seulement vu de près, il était réputé sage, et on dit qu'il vit depuis plus longtemps que le roi lui même. Dimôl lui sourit et les deux elfes se saluèrent vivement.

- Mais Dimôl, dites moi, qui est ce jeune elfe avec vous ?

- Je suis Asgan Redshin, ranger, pour vous servir monseigneur.

- Il l'a vu, le mort que nous avons affronté il y a 16ans, c'est lui qui a attaqué ici n'est ce pas ?

- Les temps ont changés depuis 16ans, suivez-moi, le roi nous attend, vous aussi jeune ranger, si vous avez survécut à une rencontre avec lui, vous nous serez utile.

- Mais qui est-il ?

- Patience Asgan, les réponses ne tarderont plus, répéta une fois de plus Dimôl.

Les deux rangers suivirent l'archidruide jusqu'à la salle du Haut-Conseil, l'élite des soldats elfes en protégeaient l'entrée. A l'intérieur, tous les seigneurs les plus légendaires du royaume, parmi eux, le roi soleil, un elfe de grande taille, beau, jeune et âgé à la fois. Asgan se sentait intimidé mais était plus perturbé par cette impression de mort qui rôdait. Rédomaque lui tendit un siège, Asgan s'assit, puis, l'archidruide se mit à sa droite et Dimôl à sa gauche.

Un grand silence régna, tout le monde semblait mal à l'aise. Le roi parla:

- Mes frères, nous avons subit un affront, trois de nos plus fidèles officiers ont été abattus. Les coupables sont des elfes, des elfes à la peau bronzée. Le roi des nains a prévenu les peuples de l'alliance humaine, les hordes orques se réunissent à nouveau au nord, nous devons préparer nos troupes pour la guerre, les oracles sentent une période de malheur à venir et nous devons nous préparer. Pour identifier l'origine des agresseurs j'ai donc décider d'envoyer un petit groupe. Les chevaliers Sarman, Frémen et Arâm en feront partie. Avec eux partiront quelques rangers choisit par l'archidruide Rédomaque. Les rangers seront là pour soutenir les chevaliers, ils doivent en tout cas obéir aux ordres. Je doit ma vie à un ancien ennemi, il fit de grands ravages dans nos terres il y a 16ans, mais hier, il ma sauvé. Il a insisté pour que lui et ses hommes accompagnent le groupe.

Asgan eu un atroce frisson, il était près à tout pour son roi, mais il avait un mauvais pressentiment, Dimôl semblait lui aussi inquiet.

- Seigneur von Mielcarek.

Les portes s'ouvrirent, trois hommes de grandes taille entrèrent, avec eux les ténèbres emplirent la salle, les elfes eurent un mouvement de surprise, même le roi avait l'air gêné. Les trois guerriers se placèrent au centre de l'assemblée sans un mot. Asgan croisa le regard du premier des étrangers, il reconnu cet atroce regard, rouge sang, le regard de la mort...
Cela faisait onze jours que le groupe avait quitter la capitale, les trois étrangers et les deux elfes n'avaient prononcé mot depuis la sortie de la capitale. Asgan avait questionné Dimôl mais ce dernier refusait de lui révéler ce qu'il savait. Les deux elfes ignoraient tout de leur mission, ils devaient seulement accompagner l'étrange seigneur von Mielcarek et ses deux gardes du corps. Ils avaient quitté les territoires elfes et la nation d'Azeroth était elle aussi loin derrière eux. Le temps était glacial, la neige tombait et le groupe traversait des territoires sauvages ou les tribus barbares faisaient leur loi.

Les voyageurs approchaient d'un village barbare quand un groupe de soldats les arrêtèrent.

- Arrêtez vous, étrangers, vous être sur nos terres et vous devez droit de passage à nous.

- Messeigneurs, il doit y avoir un moyen de...commença Dimôl.

- Taisez-vous !

Les guerriers se concertèrent, Asgan observait les trois guerriers qui les accompagnaient lui et Dimôl, ils n'avait fait le moindre mouvement et n'avaient émis le moindre son.

- Vous venir avec nous voir Dom, lui décider quoi faire ! Décida l'un des barbares.

- Nous vous suivons, répondit Dimôl.

Quelques minutes plus tard, les voyageurs étaient dans le village, les habitants étaient forts, habillés de fourrures et parlaient un langage commun assez primitif. La demeure de Dom était une hutte en terre légèrement plus grande que les autres. Les gardes encerclaient Asgan et ses compagnons. Un grand homme ayant une hache immense accrochée dans son dos s'approcha.

- Moi être Dom, vous être sur terres de notre village, vous devoir droit de passage, expliqua le grand barbare.

- Cela est normal monseigneur, voici...commença Dimôl, sortant sa bourse.

- Vos armes, l'interrompit le chef du village, vous avoir de très belles armes.

- Nous ne pouvons hélas nous en séparer, nous sommes en mission pour notre roi et, enfin vous comprendrez que nous ne pouvions vous abandonner ce qui nous est indispensable, expliqua Asgan.

- Je suis le roi ici ! Hurla dom. Donnez nous vos armes ou vous appartenir à Dom !

Soudain, les trois guerriers avancèrent d'un même mouvement, leur chef, Roman, baissa sa capuche et regarda Dom dans les yeux, bien que deux fois plus épais, le guerrier eu un mouvement de recul. Pour arrêter le mouvement des guerriers, les gardes de Dom dégainèrent et des arcs se bandèrent. Asgan ne pu voir le mouvement tellement il était fluide, ses trois compagnons sortirent leurs lames à une vitesse incroyable, une seconde plus tard les neuf gardes et Dom gisaient sur le sol, morts. Roman leva un bras et le fond de la hutte s'écroula, dehors les guerriers se regroupaient déjà.

- Vite suis-moi Asgan !

Les deux elfes sortirent par une fenêtre, Asgan jeta un regard, de l'autre côté, des huttes brûlaient et des corps gisaient, femmes et enfants compris, démembrés de tous bords. Les deux elfes sortirent du village d'où s'échappaient des cris atroces. Une dizaine de minutes plus tard, les trois guerriers ressortirent et sans un mot du village en proie à l'apocalypse.

Asgan vit une larme dans l'oeil de Dimôl, tout ceci lui rappelait visiblement des souvenirs douloureux.

- Dimôl ? Qui sont-ils ?

- ...
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
EVGA GeForce RTX 2080 Ti
Hors de prix, mais tellement puissante...
Samsung Galaxy A10 Dual SIM 32GB
Un superbe rapport qualité/prix à moins de 150€
World of Warcraft:Au-delà de la Porte des ténèbres
Le roman fait suite à 'L'heure des ténèbres' et poursuit l'histoire, l'Alliance se rendant en Draenor pour poursuivre les Orcs.
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Warcraft III : 8.128.742 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.